Cameron Highlands & route vers Penang.

10 Janvier 2016

Passer de Zero à 1 500 mètres d’altitude en quelques heures pourrait sembler anodin dans un pays comme la France. Mais ici, ça signifie surtout passer enfin sous la barre des 32° permanent. Et ça, ça n’a pas de prix.

Dévouvert par le cartographe anglais Sir Cameron en 1885 (d’où le nom), ce n’est qu’à partir de 1930 que le site s’est developpé pour des plantations de thé, sous la pression de Sir George Maxwell. Manifestement, les Maxwell ont un goût prononcé pour ce qui touche à nos boissons matinales. (Dédicace à mon très cher Parrain).

Ceci étant dit, les Cameron se sont developpés au fil des années autour de 3 activités essentielles ; les plantations de thé, les randonnées, et les fermes en tout genre (abeilles, papillons mais principalement fraises).

L’ascension depuis la vallée est magnifique, on traverse des forêts denses et luxuriantes,  entre-coupées par moments de parois rocheuses à l’état brut de plusieurs centaines de mètres à la verticale. Pourtant, à quelques kilomètres des sommets, le paysage change brutalement, et les immenses paysages verts se transforment en vallons plasitifiés. L’exploitation de la montagne est ici poussée à son extrême avec des milliers de serres en plastique dediées quasi intégralement à la culture de fraises. On ne peut s’empêcher d’y voir un immense gâchis, lorsque l’on apperçoit ces pans entiers de montagnes bâchés et pollués. Le sentiment ne s’améliore par plus lorsqu’on traverse les tout premiers villages où le béton, les hotels, les buildings de 10-15 étages ou encore les 4×4 abandonnés jonchent le bord des routes.

Passée cette première impression, nous faisons notre première halte dans le village historique de Tanah Rata, et  découvrons peu à peu ce qui fait le charme de cette station d’altitude ; Sa nature encore preservée par endroit, les magnifiques points de vue, la fraicheur, les rencontres avec des jeunes « backpackeurs » du monde entier. Dès notre arrivée, nous cherchons à gouter d’un peu plus près à ces montagnes, et nous lançons dans une randonnée de 2 heures.  Malgré l’itinéraire décrit comme facile par le tourist center, Joséphine s’écrochera la moitié de la jambe sur les premiers 100m, et fera la rando sur le dos de Papa. Gaspard se fera attaquer au cou par une chenille de bonne taille, lui enfoncant au passage un vingtaine de micro-épines dans le cou, et enfin Maxime, se reveillera le lendemain en souffrant d’une petite élongation au pied. Tout celà n’entâche absolument pas leur bonne humeur et leur energie débordante, que nous avons parfois même du mal à canaliser.

A Tanah Rata, nous profitons des abords (plats) du terrain de foot de la ville pour poser notre bivouac, au pied d’un temple hindou.  Le second jour, sur le parking d’un temple bouddhiste à Brinchang (village voisin) avec la béndiction des moines qui nous offrent au passage leur eau et nous permettent d’assister à leur procession. En l’espace de 3 jours, les enfants auront eu l’occasion de visiter un temple hindou, un temple bouddhiste et une mosquée. L’occasion pour nous de leur expliquer (dans les très très grandes lignes) les principales caractéristiques de chacune de ces religions, et qui occassionne des interrogations surprises à la vue de chaque édifice religieux.

IMG_20160110_192247
Bivouac à Tanah Rata
P1000065
Temple Hindou Tanah Rata
P1000066
Temple Hindou Tanah Rata
P1000095
Bivouac à Brinchang
P1000080
Temple Bouddhiste
P1000077
Temple Bouddhiste
P1000081
Bivouac à Brinchang
P1000076
Temple Bouddhiste de Brinchang

Pendant ce temps là, les cours donnés par la Maitresse du Grand Voyage ont lieu tous les matins chez Nestor, pour les grandes et les petites sections.

En dehors des randonnées et de l’école, nos journées sont rythmées par la découverte des richesses locales ; champs de fraises, consommation de milk-shake (indecents) et par-dessus tout, la visite de la magnifique plantation de thé Boh, établie depuis plus de 80 ans, et dont la beauté des paysages nous décoiffe tous. Ainsi tous les 5, nous cloturons notre épisode Cameron en goutant leur meilleur thé (Cameron Gardens) sur une terrasse panoramique qui surplombe la plus belle des plantations.

Notre moyen de transport nous offrant une telle liberté de mouvement, nous décidons au moment de quitter les Cameron pour Penang, de finalement faire un dernier détour d’1 à 2 jours dans l’ancienne ville de résidence du Sultan (Kuala Kangsar) ainsi que par la ville de Taiping où son parc buccolique (Lake Garden) vaut bien le détour selon notre bon Routard.

Kuala Kangsar :

P1000131
Mosquée du Sultan
P1000135
Mosquée du Sultan
P1000132
Visite de la Mosquée
P1000137
Palais du Sultan

Arrivée à Taiping à la nuit tombée, nous cherchons un lieu de bivouac à proximité du fameux parc Lake Garden quand une mère et son fils viennent alors à notre rencontre, et nous conseillent de ne pas passer la nuit seuls ici, mais plutôt de les suivre jusque dans leur quartier. Comme à chacun de nos bivouacs en Malaysie, nous ne ressentons aucune insécurité ni malveillance, mais les malais, prévenant et il faut le dire peu habitués à ce type de logis, nous recommandent toujours de rester dans des zones habitées et éclairées. Nous les suivons donc et nous installons devant chez eux, wifi inclus ;). Merci encore à Wei Peng et sa maman pour leur immense gentillesse.

PANO_20160113_082020
Bivouac à Taiping
P1000140
Wei Peng & sa mère

Le lendemain, Lake Garden et ballade en pédalo-cygne avec les nains pour clore ce crochet.

P1000145P1000152

P1000164

P1000149

A bientôt!

ZeGreaTrip

5 réflexions sur “Cameron Highlands & route vers Penang.

  1. Anaïs B.

    Génial de découvrir vos aventures! Ce grand voyage qui a animé tant de pauses café est devenu réalité…c’est dingue! Vos débuts font vraiment envie (sauf peut-être l’étape assurance lol…ah les joies de l’administratif). Profitez, profitez! Donnez moi plein de lecture pendant mon congé mat 😉
    Belle aventure à tous les 5!
    Bises
    Ps: j’espère que vous passerez par les Perhentian islands

  2. M P Franc

    Merci pour ces images qui nous permettent de vous suivre! Je découvre avec admiration les talents littéraires de mon gendre…
    Bravo à la maîtresse d’école du grand voyage !mille mimis à tous!

  3. Claire Rêve

    Merci les Paquier!! Je viens de passer 1h en sortant du boulot à lire vos aventures (et rattraper mon retard). Et bien je vous envie 🙂
    Merci pour vos récits et photos qui m’ont fait sourire voire rire.
    Enjoy enjoy enjoy
    Je pense bien à vous et hâte de lire la suite
    Bises

  4. Therese Paquier

    Merci pour ce compte rendu détaillé et les belles photos. Ça a l’air magnifique et vous vous faites des copains partout. Le bureau n’a pas l’air de vous manquer!!!
    Bises Mam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s