La vie dans Nestor

Au cours de ce grand voyage et à travers le blog, nous vous racontons nos rencontres, les endroits que nous découvrons, et les belles étapes que nous faisons. Le post d’aujourd’hui sera un peu atypique. Comment se passe la vie dans Nestor, notre compagnon de voyage si différent de notre cabanon de Sèvres ? Comment s’organisent nos journées ? Les enfants travaillent-ils ? Voici quelques éléments de réponse

Une journée type : ­

  • Nous nous réveillons vers 7h (le lever du jour est à 6h30) voire beaucoup plus tôt si les coqs ont décidé d’avancer leur montre pour se mettre à chanter… Jojo est la première à ouvrir un oeil, monte nous rejoindre dans notre lit, puis les garçons se réveillent tranquilement. ­P1010703P1010702
  • Nous prenons le peti dej vers 7h30 (finalement c’est le même ryhtme qu’à Sèvres avant d’aller à l’école !). C’est le seul repas que nous avons gardé “à la Française” et que nous prenons toujours dans Nestor: céréales, lait, tartines, fruits, un régal. On a parfois du mal à s’approvisioner de ce genre de victuailles du coup dès qu’on en trouve dans les grandes villes on fait le stock. ­P1010748P1000496
  • L’étape du jour a été définie la veille au soir, nous prenons la route pour nous y rendre. Si elle est courte les enfants lisent, jouent dans leur lit, dessinent, ou à tour de rôle viennent s’asseoir avec moi devant car c’est l’endroit où il fait le plus frais… Si la route est longue, j’en profite pour faire un peu l’école de manière ludique (car difficile de faire de l’écriture en roulant !). On récite les mois de l’année, le nom des pays et des capitales où nous sommes passés, les sons que l’on a appris la veille dans le cahier de lecture… ­P1000070
  • Puis visite / promenades / activités trouvées dans nos chers guides (on en a 2 différents par pays pour ne rien rater :­)). C’est en général le moment de la journée où Joséphine nous dit “j’ai mal au ventre” en se trainant. Oui car Josephine est excellente actrice lorsque l’on doit marcher plus de 10 minutes de suite, et même si on lui dit ne pas la croire, elle persiste ! Quel caractère… ­
  • Nous déjeunons en général au restaurant ou sur des marchés, car il fait trop chaud dans Nestor à ce moment là. ­
  • Vers 15-­16h, nous cherchons notre bivouac du soir pour être posés avant la nuit. 2 raisons à cela : ne pas conduire de nuit pour éviter les manoeuvres malheureuses et avoir le temps de rencontrer des locaux à proximité pour leur demander si notre présence à cet endroit est ok. C’est toujours le cas mais on dort plus tranquille avec leur confirmation. ­P1000813 P1000585
  • La fin d’après­-midi est calme, les enfants apprivoisent le lieu de leur nouveau bivouac, sont la curiosité et animation des adolescentes locales, et si nous n’avons pas fait l’école le matin, nous nous y mettons pour une petite heure. P1010668P1010672
  • Pour le diner, 2 options : soit nous le prenons dans Nestor vers 19h30 (ce qui fait le + plaisir aux enfants. Dans ce cas je prépare une salade de pâtes ou de riz avec les légumes que j’ai trouvé au marché et une petite sauce asiatique pour remplacer le vinaigre, avec des fruits locaux en dessert (pastèque, bananes ou ananas), soit nous allons au restaurant si il y en a un pas loin de notre bivouac et que je n’ai rien prévu… ­P1010898P1010893
  • Les enfants se couchent vers 20h30, s’endorment en 2 minutes après avoir passé une journée bien remplie, et nous les suivons rapidement puisqu’en général à 22h on entend plus une mouche voler dans Nestor ! Nous qui pensions faire des grasses mat en vacances … on pourrait mais on y arrive pas tellement on se couche tôt !

NB: depuis hier et grâce à Natascha & Stephane, Cédric & Marion (voyageurs Français qui sillonent le monde avec chacun leur camion aménagé), nous avons fait le stock de films et dessins animés pour toute la famille. Nous allons donc pouvoir organiser des soirées cinéma tous ensemble de temps en temps !P1010868

 

La route avec Nestor :

Question conduite, Arnaud a du s’adapter aux conditions locales, assez différentes de celles de la France. Quelques exemples :

  • Traversée de vaches, porcs, buffles ou chiens à toute heure (surtout au Cambodge et au Laos), qui ne sont pas très pressés et n’ont pas peur des voitures. Le klaxon reste la seule solution pour les faire bouger !
  • Doublage par la gauche autant que par la droite…
  • Véhicules à doubler très variés : scooter avec 4 personnes dessus, tracteur local, transports d’animaux, nombreux écoliers sur leurs vélos
  • Alternance, même sur un grand axe de route goudronnée, puis piste, puis goudron mais juste sur le côté gauche, puis des trous partout, avant de redevenir normale (hors Malaisie)
  • Passage de la conduite à droite (Thailande, Malaisie), à la conduite à gauche (Cambodge, Laos) dès le passage de la frontière

Concernant les règles de sécurité lorsque nous roulons, elles sont assez flexibles: pas de ceinture à l’arrière (essayez de les attacher pendant des heures alors qu’ils ont tout l’espace pour jouer, lire, se reposer.. ça a marché 2 jours et on a laché), autorisation à tour de rôle de venir s’assoir devant à côté de moi (surtout quand il fait chaud) en revanche avec ceinture. Pas très légal tout ça mais nous sommes rodés. Dès que nous appercevons un contrôle de police sur la route, ils filent derrière en 2 secondes. Pour l’instant, c’est toujours passé, d’autant plus qu’on a appris que les étrangers n’étaient pas la cible de la police pour obtenir des backchich, ils se focalisent sur les camions locaux qui sont quasiment tous arrêtés…

P1010823

La logistique de Nestor

3 choses sont essentielles au bon fonctionnement de Nestor :

  • L’essence : nous roulons au Diesel, et n’avons pas de difficulté à en trouver puisqu’il y a des stations essence un peu partout. 
  • L’eau (non potable) : nous avons le réflexe de remplir le reservoir d’eau (125L) dès que nous remettons de l’essence, et presque toutes les stations services en ont en libre service. Arnaud essence, je suis responsable eau (que de responsabilités sur nos épaules !). Avec le plein d’eau, nous tenons en moyenne 3-4 jours  et nous en servons pour les douches, la vaisselle (et oui plus de lave vaisselle…) et les toilettes. Pour boire, nous achetons de l’eau minérale, que nous consommons en grande quantité à cause de la chaleur. Heureusement nous en trouvons très facilement.P1010836P1010128
  • Le gaz : il nous a bien manqué en début de voyage car il nous a été impossible d’en trouver en Malaisie. Les bombonnes étaient toutes énormes et ne rentraient pas dans Nestor… Le gaz est important car il permet de faire marcher le frigidaire, les plaques de cuisson et chauffer l’eau des douches… Après un mois de restaurant midi et soir, on était contents de passer en Thailande ou nous avons trouvé facilement du gaz, comme dans tous les pays suivants.

Les vidanges comment ça marche ?

En France, tout est bien reglé, il y a des stations pour vidanger et vider la cassette des toilettes… Mais ici, rien de tout ça. Du coup nous faisons comme nous pouvons. Lorsque l’on va dans une station service qui a des bouches d’égout et toilettes nous vidangeons la bas, et sinon …. nous faisons cela dans la nature, discretement au bord d’une route. Très pratique car rapide et facile, mais pas très écologique.

Les 6 règles du grand voyage:

Sur le frigidaire, nous avons collé les 6 règles que les enfants doivent respecter pendant le grand voyage pour que tout se passe bien :

  • Papa et maman doivent toujours me voir
  • Je ne bois pas l’eau du robinet
  • Je ne caresse pas les animaux
  • Je range mes affaires dans le camping car
  • J’aide papa et maman dès que je peux
  • Je travaille bien tous les matins

Les enfants les connaissent pas coeur et les suivent bien. Tellement bien qu’au début du voyage, si un chat la frolait, Joséphine se mettait à pleurer …

Les couchages dans Nestor

Nous dormons avec Arnaud dans ce qu’on appelle la capucine (juste au dessus de la cabine de conduite) car c’est le seul lit double. Pour les enfants, il y a 2 lits suporposés au fond, et une banquette dans le “salon” qui se transforme en lit. Comme ils veulent tous être sur ce dernier lit, nous avons établit un roulement. A chaque passage de frontière, on change de lit !

Nous n’avons pas la clim en dehors de la cabine conducteur donc en fonction de la température extérieure on a parfois un peu chaud, mais on s’habitue ! En revanche les moustiquaires à toutes les fenêtes fonctionnement tellement bien que l’on a finalement pas installé nos moustiquaires imprégnées au dessus de nos lit.

Comment les enfants vivent ce grand voyage ?

Les enfants ont une facilité  à s’adapter à toutes les situations qui est étonnante. Leur quotidien a quand même beaucoup changé depuis 2.5 mois, pourtant on dirait qu’ils ont vécu sur la route toute leur vie. Ils ont très vite apprivoisé Nestor, en connaissent tous les fonctionnements (ils savent changer la table de salon en lit, vérouiller Nestor, vérifier si on a encore de l’eau, mettre les cales…) et s’y sentent bien.

Nous décorons les placards de leurs dessins, P1020033leurs couchettes sont truffés d’autocollants de Planes, Cars ou de la Reine des Neiges, et chacun a une caisse en plastique au bout de son lit dans laquelle il a rangé ses jouets. Ils sont globalement toujours partants pour nous suivre dans les visites que nous avons prévues, et nous demandent souvent le matin : quel est le programme de la journée ? Pour se projeter dans les heures à venir.. Maxime et Gaspard ne font plus la sieste, en revanche cela reste un mandatory pour Joséphine, qui se fatigue plus vite. Mais là aussi elle a trouvé son rythme. Dès qu’on roule, on la voit disparaître dans son lit avec son doudou et on la retrouve un peu plus tard, toute reposée et de bonne humeur. De temps en temps quand même, ils nous disent les quelques objets/personnes qui leurs manquent : Gaspard c’est son vélo, le ski et les copains d’école, Maxime les lasagnes, les oeufs cachés sous les épinards, et la classe de Delphine, et Joséphine sa cousine Victoire, et ses deux copains Taïne et Jean. Je les rassure en leur disant qu’ils retrouveront tout ça lorsque nous rentrerons.

Et l’école dans tout ça ?

J’avais préparé avant de partir 1 cahier par enfant (avec l’aide précieuse de leurs maîtresses) pour avoir un support et beaucoup d’exercices pratiques pour eux. La formule fonctionne, ils sont tous les 3 très motivés et s’appliquent dès que nous faisons l’école. 4-5 fois par semaine, nous y consacrons 1 heure, avec priorité pour les grands sur l’écriture, l’apprentissage de la lecture, et les mathématiques, et pour Joséphine savoir écrire son prénom (pas de chance pour elle il est très long !), colorier sans dépasser, et faire des formes comme des ronds ou des carrés. Elle prend tout cela très au sérieux et me demande souvent si elle peut “faire son travail”, ce qui me fait quand même doucement rigoler… Moi qui était un peu stressée par cette responsabilité en début de voyage, je suis maintenant beaucoup plus zen.. En 2 mois, les garçons savent pratiquement lire, progressent bien en écriture et font de bons progrès en Anglais à force de nous entendre le parler avec les Asiatiques. Mon challenge est plutôt maintenant de garder le rythme, car ces derniers jours j’ai sauté quelques jours travaillés 🙂

En résumé, le quotidien avec Nestor est certe plus simple (pas de lave linge, lave vaisselle ou micro-onde), plus petit (17 mètres carrés), mais confortable, super bien optimisé côté rangement, et surtout plein de vie !

Nous sommes le 17 Mars, dans quelques jours, Arnaud postera le premier article de notre voyage au Laos, du Sud au Centre du pays (ok on est en retard mais les connexions sont tellement mauvaises !!)

A très vite sur zegreatrip !

 

 

10 réflexions sur “La vie dans Nestor

  1. Mélanie

    ça respire le bonheur à l’intérieur de Nestor!! 🙂
    C’est vraiment cool de nous faire partager votre quotidien! Et je n’ai aucun doute sur le fait que les loulous auront appris bien plus qu’à l’école avec un voyage comme ça et une enseignante comme toi!! Gros bisous et surtout continuez à en profiter et à nous raconter vos aventures!

  2. Thérèse Paquier

    Quelle organisation!!! Vous allez pouvoir revendre Sèvres pour vous acheter un studio à Paris!!!
    Merci beaucoup pour tous ces détails de votre vie quotidienne à bord de Nestor,
    C’est très vivant et tout le monde y a bien trouvé sa place et ses habitudes.
    Clo est devenue la reine du rangement et Arnaud un cordon bleu. Comme quoi les voyages forment bien la jeunesse.
    Nous vous embrassons depuis Arcizans.
    Mam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s